Jour 19
Une heure de soutien psychologique pour un enfant au Liban

Jouer, rire, être un enfant

Soutien aux enfants réfugiés au Liban

Beaucoup d'enfants et d'adolescents migrants ont trouvé refuge au Liban. C'est également le cas de Lulu, 9 ans, qui a quitté la Syrie il y a quelques années déjà pour se réfugier au Liban. Les expériences et événements traumatisants qu'ils sont vécu en guerre et durant leur parcours d'exil sont cependant encore bien enracinés dans la mémoire de beaucoup enfants. Leur mère se souvient : « Le plus dur, durant le parcours, c'était lorsque ma fille est venue vers moi et m'a dit qu'elle avait peur... Et que je pouvais absolument rien faire pour lui enlever cette peur. » Les débuts au Liban étaient difficiles pour Lulu. Elle n'aimait pas jouer dehors et elle avait du mal à se faire des amis et à s'adapter à cet environnement si nouveau pour elle. Mais grâce aux ateliers créatifs proposés dans les domaines de la danse, de la musique et de l'art et destinés aux enfants migrants du Liban, elle a fait la connaissance d'autres enfants qui ont un parcours similaire au sien. Elle aime particulièrement l'atelier de coloriage, et c'est avec un plaisir renouvelé qu'elle y assiste chaque semaine.

Nécessité

 

Des offres de soutien psychologique pour enfants et adolescents réfugiés au Liban.

Activité

 

Organisation d'ateliers au cours desquels les enfants réfugiés assimilent leur vécu à travers la musique, le théâtre, la danse ou l'art.

Impact en chiffres

Après environ 12 mois

Nombre d'heures et de cours dispensés pour assurer le soutien psychologique des enfants.

Résultat

Après environ 3 ans

Les enfants peuvent assimiler ce qu'ils ont vécu et renforcer leur bien-être psychologique.

Effet systémique

Après environ 7 ans

Les enfants réfugiés ont la possibilité de grandir en bonne santé et en toute sécurité, de se développer de façon appropriée et de s'intégrer dans ce nouveau pays.

Contexte

En 2011, des manifestations contre le régime autoritaire de Bachar al-Assad ont éclaté dans l'ensemble du territoire syrien. Les manifestants réclamaient des réformes démocratiques ainsi que la démission de leur président. Depuis, un conflit armé secoue le pays, avec des affrontements permanents. Dans le chaos de la guerre, l'État islamique, cette organisation terroriste, a également sévi sur le territoire syrien pendant un certain temps. Des puissances internationales telles que la Russie et les États-Unis se sont immiscées dans le conflit. L'ingérence de différentes puissances étrangères telles que la Russie, les États-Unis ou la Turquie, dont certaines poursuivent leurs propres intérêts, entrave la résolution du conflit. Selon le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), 5,6 millions de Syriens ont fui leur pays depuis le début de la guerre civile et 6,1 millions de personnes ont été déplacées à l'intérieur du pays, ce qui signifie que depuis le début du conflit, plus de la moitié de la population a quitté ce pays qui compte quelque 21 millions d'habitants. Depuis le début de la guerre en Syrie, c'est le Liban qui, si l'on considère la population totale, a accueilli le plus grand nombre de réfugiés au monde (Commission européenne, 2019). Mais accueillir ces réfugiés représente un défi de taille pour un pays aussi petit que le Liban, qui compte seulement 6 millions d'habitants. Avant même l'arrivée des réfugiés syriens, par exemple, il était déjà difficile d'obtenir une place dans une école. En outre, les salaires ont baissé ces dernières années et la concurrence pour décrocher un emploi s'est faite de plus en plus rude, ce qui attise les conflits et des tensions au sein de la population. Il est donc difficile pour de nombreux réfugiés syriens de commencer une nouvelle vie au Liban. Ce sont surtout les enfants qui souffrent de cette situation ; beaucoup ont vécu des expériences traumatisantes pendant la guerre et en souffrent encore. Et ce dont ils ont plutôt grandement besoin, c'est d'aide et d'affection.

La bonne action

Grâce à votre bonne action d'aujourd'hui, vous permettez à un enfant réfugié au Liban de participer à des ateliers de musique, de théâtre, de danse ou d'art. Dans le cadre de ces activités, ces enfants ont la possibilité d'assimiler leur vécu de façon ludique et créative, de côtoyer d'autres enfants et de s'ouvrir aux autres en général. C'est un personnel bien formé qui dirige ces cours et qui apporte un soutien psychologique aux enfants et aux adolescents. Ces derniers sont également examinés pour déceler s'ils souffrent de détresse psychologique et si c'est le cas, à quelle point cette charge est lourde à supporter pour eux. Au cas où les enfants souffrent déjà de maladies mentales telles que la dépression ou les troubles anxieux, ils sont suivis par un psychothérapeute. Ces ateliers créatifs représentent une interface de rencontre et d'échanges entre les enfants libanais et les réfugiés, ce qui en fait un espace propice à briser les préjugés et à encourager un vivre ensemble paisible.

A propos de Liban

Beyrouth

Capitale

6.100.000

Nombre d'habitants

13.378

Produit intérieur
brut par habitant et par an

80ème sur 189

Human Development Index
(Indice de développement humain)

Si on considère la population totale, le Liban compte le plus grand nombre de réfugiés au monde (Commission européenne, 2019). 70 % d'entre eux vivent sous le seuil de pauvreté au Liban.

A propos de l'organisation et informations complémentaires

Association

War Child Deutschland gGmbH

Site web

https://www.warchild.de

Certifiée par

Liens et références pour plus d'informations