Jour 3
Une bouteille de lait spécial pour un bébé éléphant en Zambie

Du lait pour se remettre sur pied

Aider les bébés éléphants en Zambie

En décembre 2018, une jeune éléphante, qui sera par la suite baptisée Lani, est arrivée à l'orphelinat des éléphants. Son mauvais état de santé laissait deviner qu'il y avait longtemps qu'elle errait toute seule dans la région. On ne peut qu'imaginer sa triste histoire : sa famille a, elle aussi, très certainement été tuée par des braconniers. Le commerce international de l'ivoire, ce matériau précieux, continue de prospérer. Les défenses des éléphants sont souvent la cible de braconniers. À l'instar de Lani, de nombreux bébés éléphants en Zambie sont séparés de leur troupeau et sont livrés à eux-mêmes. Lani a été recueillie, soignée et nourrie avec du lait spécial dans l'orphelinat du Game Rangers International (GRI). Si tout va bien, elle pourra être relâchée dans une reserve naturelle dans quelques années.

Nécessité

 

Du lait spécial pour les éléphanteaux orphelins en Zambie.

Activité

 

L'équipe travaillant dans l'orphelinat des éléphants prépare du lait spécial chaque jour pour le donner aux bébés éléphants.

Impact en chiffres

Après environ 12 mois

Nombre de litres de lait spécial donné aux éléphanteaux.

Résultat

Après environ 3 ans

Le lait spécial fournit des nutriments importants aux animaux et augmente leurs chances de survie.

Effet systémique

Après environ 7 ans

Les éléphants sont relâchés dans la nature et la population d'éléphants d'Afrique se stabilise.

Contexte

Il y a environ 100 ans, les éléphants étaient encore répandus sur tout le continent africain. Aujourd'hui, ils sont en danger critique d'extinction : près de 20 000 éléphants sont tués chaque année. Leurs défenses sont particulièrement convoitées. En seulement sept ans, la population d'éléphants a été réduite de 30 % à cause de la chasse à l'ivoire (Great Elephant Census, 2016). En outre, leur habitat naturel est toujours plus réduit en raison d'activités humaines telles que l'agriculture, l'urbanisation, la déforestation et l'exploitation des minéraux et des ressources naturelles. Et les conséquences sont alarmantes : dans de nombreux pays africains, l'éléphant est devenu rare ou a même complètement disparu et l'Éléphant d'Afrique (Loxodonta africana) est considéré comme vulnérable sur la liste rouge des espèces menacées (UICN, 2019). En 1989, suite à la convention de Washington sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES), l'interdiction du commerce international de l'ivoire est entrée en vigueur. C'est un accord qui, par la suite, a été au cœur de vives controverses. En 1999 et 2008, le commerce de stocks existants d'ivoire a de nouveau été autorisé. De nombreux accords internationaux tels que les résolutions du Parlement européen, du Congrès mondial de la nature de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), de la Conférence mondiale sur la protection des espèces de faune et de flore sauvages, ainsi que des Nations Unies exigent tous les États qu'ils ferment leur marché de l'ivoire. Pourtant, le commerce de l'ivoire continue en Asie et en Europe ; l'Union Européenne autorise par exemple le commerce d'ivoire acheté avant 1990 (Der Spiegel, 2018). Les contrôles effectués pour déterminer l'âge réel de cet ivoire ne sont cependant pas toujours fiables, les certificats sont souvent falsifiés et très souvent, c'est de l'ivoire prétendument antique qui est vendu. La survie des éléphants africains continue d'être mise en péril.

La bonne action

Grâce à votre bonne action aujourd'hui, un éléphant orphelin reçoit une portion de lait spécial. Ce lait est très important pour le développement de ces jeunes animaux car il permet d'augmenter leurs chances de survie, ainsi que celle des éléphants d'Afrique. Dans l'orphelinat, on soigne chacun des animaux et on les prépare à être relâchés dans la nature. En plus d'avoir ouvert cet orphelinat consacré à la protection des jeunes éléphants, l'équipe de la GRI met en œuvre divers projets visant à protéger les éléphants à long terme, notamment via des mesures prises pour sécuriser leurs habitats ou encore à travers des projets éducatifs destinés à la population locale. Par ailleurs, des mesures sont prises en étroite coopération avec les autorités et les populations afin de lutter contre le commerce des animaux et de l'ivoire. L'objectif à long terme : stabiliser la population d'éléphants pour empêcher l'extinction du plus grand animal terrestre.

A propos de Zambie

Lusaka

Capitale

17.100.000

Nombre d'habitants

3.577

Produit intérieur
brut par habitant et par an

144ème sur 189

Human Development Index
(Indice de développement humain)

La Zambie est un pays enclavé du sud de l'Afrique centrale. Le parc national de Kafue est non seulement le plus ancien et le plus grand du pays, mais également le deuxième plus grand parc national du monde.

A propos de l'organisation et informations complémentaires

Association

Pro Wildlife e.V.

Site web

https://www.prowildlife.de

Certifiée par

Initiative Transparente Zivilgesellschaft

Liens et références pour plus d'informations