Jour 16
25 min de lecture pour trois enfants défavorisés au Nicaragua

À plein gaz vers des histoires sans fin

Des livres pour les enfants des zones rurales du Nicaragua

Le bruit des pages quand on les tourne, l'odeur de l'encre sur le papier, les mondes cachés derrière d'innombrables lettres : Juan, 8 ans, adore quand le « Bibliobus » arrive dans son village. Parce qu'autrement, lui et les autres enfants de son village auraient rarement l'occasion de pouvoir tenir un livre entre leurs mains. Ici, les familles d'agriculteurs n'ont pas les moyens de se payer de tels biens de luxe. Et dans l'école de Juan aussi, seul son maître dispose de manuels scolaires depuis lesquels il dicte les devoirs aux enfants. Depuis quelques mois cependant, une bibliothèque vient dans son village une fois par semaine : c'est un véhicule aux couleurs vives, rempli de livres passionnants. Juan est l'un des visiteurs les plus enthousiastes du bibliobus. Avec les autres enfants, il s'y rend pour lire, faire du bricolage et faire ses devoirs. Il peut emprunter des livres et continuer à les lire chez lui, et se réjouit de découvrir de nouvelles histoires chaque semaine. Non seulement elles stimulent son imagination, mais elles lui offrent également de grandes possibilités d'avenir.

Nécessité

 

Accès aux livres et aux possibilités d'éducation supplémentaires pour les enfants des zones rurales du Nicaragua.

Activité

 

Le bus de livres et le personnel donnent accès à des livres, au matériel pédagogique, à des ateliers et à des cours un jour par semaine dans un village isolé.

Impact en chiffres

Après environ 12 mois

Nombre d'heures de lecture dans le bibliobus pour les enfants nicaraguayens.

Résultat

Après environ 3 ans

Les enfants lisent régulièrement et améliorent leurs performances scolaires.

Effet systémique

Après environ 7 ans

Nombre d'heures de lecture dans le bibliobus pour les enfants nicaraguayens.

Contexte

Bien que 91,5 % des enfants du Nicaragua fréquentent l'école primaire, moins de la moitié d'entre eux obtiennent un diplôme (Banque mondiale, 2019). Il existe une grande inégalité en matière d'éducation au Nicaragua (PNUD, 2019) : des facteurs tels que la médiocrité des infrastructures éducatives, le faible niveau d'instruction et la pauvreté dans les zones rurales creusent un grand fossé entre les villes et les campagnes. Ce sont les enfants qui sont particulièrement touchés. Les quelques écoles présentes dans les zones rurales sont mal équipées et, en général, les enfants ne disposent même pas de manuels scolaires. Avec un revenu quotidien inférieur à un dollar US (GIZ, 2018), de nombreux parents ne sont pas à même d'investir dans l'éducation de leurs enfants. La durée moyenne de la scolarité d'un enfant dans un village au Nicaragua est de deux ans inférieure à la moyenne nationale déjà elle-même faible de 6,8 ans (Huelva et al., 2017 ; PNUD, 2019). À titre de comparaison, en Allemagne, la durée de scolarité prévue est de plus de 14 ans. Dans les épreuves nationales au Nicaragua, les enfants des zones rurales obtiennent de bien plus mauvaises notes que les enfants des villes. C'est en lecture qu'ils présentent le plus de lacunes (Huelva et al., 2017 ; Laguna et al., 2008). Les familles des zones rurales du Nicaragua vivent principalement de l'agriculture, et les adultes eux-mêmes ont généralement un faible niveau d'éducation. Pour leurs enfants, cela signifie qu'ils ne fréquenteront probablement que l'école primaire et n'auront aucune perspective d'emploi bien rémunéré ou même d'études, une tendance qui perdure génération après génération. C'est précisément pour cette raison qu'il est essentiel de sensibiliser les familles rurales quant à l'importance d'adopter des habitudes de lecture régulières.

La bonne action

Grâce à votre bonne action, le bibliobus apporte un important matériel de lecture dans les zones rurales du Nicaragua et offre aux enfants la possibilité de lire régulièrement. Et c'est notamment dans les endroits où les possibilités d'éducation publique font défaut que de nombreux enfants attendent le « Bibliobus » avec impatience. Ils s'entraînent de manière ludique à la compréhension de la lecture, font des progrès dans leur apprentissage et développent une certaine routine de lecture. Des éducateurs et éducatrices qualifié(e)s sont à la disposition des enfants pour les aider dans leur développement, et ce grâce à des possibilités d'éducation holistiques et personnalisées. Pour les enfants, lire signifie découvrir de nouvelles choses, sortir des sentiers battus et pouvoir bénéficier de possibilités d'éducation. Cet engagement port des fruits : le bibliobus contribue à l'augmentation du nombre de diplômes obtenus et offre ainsi aux enfants de meilleures perspectives d'avenir.

A propos deNicaragua

Managua

Capitale

6 454 500

Nombre d'habitants

4 790 $

Produit intérieur
brut par habitant et par an

126ème sur 189

Human Development Index
(Indice de développement humain)

Le Nicaragua est particulièrement fier de ses poètes : le héros national Ruben Darío est considéré comme le « Prince de la langue espagnole ».

A propos de l'organisation et informations complémentaires

Association

Puente Nica e.V.

Certifiée par

Liens et références pour plus d'informations