Jour 8
Sept minutes d'aide aux devoirs pour un enfant en Allemagne

Le calcul, c'est plus facile en arabe

Aide aux devoirs pour les enfants réfugiés

C'est tout emballée que Zeina, 11 ans, arrive chez elle et se jette dans les bras de sa mère. « Maman, ça y est, j'y suis arrivée ! J'ai eu une bonne note en maths ! » Cette phrase, sa famille avait hâte de l'entendre depuis que Zeina a recommencé à aller à l'école, en Allemagne. En Syrie, son pays natal, elle avait toujours été la meilleure de sa classe en mathématiques et faire ses devoirs était un jeu d'enfants. N'ayant pas suivi de cours de maths pendant deux ans, elle peut enfin, en Allemagne, désormais de nouveau se vanter d'avoir de bonnes notes. À son arrivée à Berlin, Zeina n'a tout d'abord pas eu l'opportunité de suivre des cours de maths, sa matière préférée, la priorité dans sans classe d'accueil revenant à l'apprentissage de l'allemand. Avec ses tuteurs et tutrices arabophones, elle peut désormais, chaque samedi après-midi, rattraper ce qu'elle a manqué ces dernières années en mathématiques. Apprendre dans sa langue maternelle ne lui rend pas seulement la vie plus facile, mais redonne également à Zeina un peu de confiance en elle. Elle prend de nouveau plaisir à aller à l'école et il lui arrive même d'expliquer l'arithmétique aux autres enfants.

Nécessité

 

Aide aux devoirs pour enfants migrants issus de pays arabes.

Activité

 

Des enseignants eux-mêmes réfugiés aident les enfants, dans leur langue maternelle, à combler leurs lacunes.

Impact en chiffres

Après environ 12 mois

Nombre de minutes d'aide aux devoirs pour des enfants migrants à Berlin.

Résultat

Après environ 3 ans

Les performances scolaires des enfants migrants sont améliorées et ils s'intègrent mieux en classe ordinaire.

Effet systémique

Après environ 7 ans

Les enfants migrants ont la possibilité de bénéficier d'une meilleure éducation et ils n'accusent aucun retard d'apprentissage par rapport à leurs camarades de classe.

Contexte

Depuis le début du conflit armé en Syrie, en 2011, 770 000 Syriens ont quitté leur pays pour demander l'asile en Allemagne (Hochmann, Weick, 2019). Parmi eux se trouvent également de nombreuses familles avec enfants. En Allemagne, les enfants migrants sont eux aussi, comme tous les autres enfants, soumis à l'obligation d'aller à l'école dès l'âge de six ans et pendant neuf ans à temps plein. On estime qu'entre janvier 2015 et mars 2018 130 000 réfugiés ont intégré le système scolaire allemand (SVR, 2018). Les enfants intègrent directement les cours ordinaires ou apprennent d'abord l'allemand dans des classes d'accueil. Beaucoup d'enfants syriens et irakiens ont été privés d'école pendant des années à cause de contraintes liées à leur parcours migratoire. C'est ainsi qu'il existe des jeunes de 14 ans qui, au bout de sept ans de fuite et de déplacements, ne savent ni lire, ni écrire, ou sont très peu instruits. Par ailleurs, certains enfants en Allemagne ont des difficultés d'apprentissage en raison de traumatismes ou du stress liés aux conditions de vie dans les foyers et les centres d'hébergement d'urgence dans lesquels ils vivent. Les enfants apprennent certes l'allemand dans les classes d'accueil, la transition vers les classes ordinaires pose néanmoins souvent problème. Les effectifs des classes étant souvent élevés, il devient difficile de se pencher sur les différentes situations éducatives de chaque enfant, d'y répondre de manière appropriée et d'accompagner ces enfants individuellement. Pour de nombreux enseignants, cela est dû au manque de possibilités, dans les écoles, de pouvoir analyser les différents bagages éducatifs des élèves. Et pour ces derniers, cette situation est synonyme de stress et de frustration supplémentaires, ce qui entrave davantage leur réussite scolaire.

La bonne action

Grâce à votre don aujourd'hui, un enfant migrant reçoit de l'aide pour traiter un exercice de calcul difficile. L'enfant a la possibilité de combler les lacunes causées par la guerre et par son parcours migratoire en apprenant dans sa langue maternelle ou en allemand. Une fois la remise à niveau effectuée en maths, les tuteurs et tutrices offrent leur aide dans d'autres matières pour lesquelles l'enfant a besoin d'aide. De cette façon, les enfants reprennent un peu confiance en eux et il leur est plus facile de participer aux cours ordinaires. Dans le cadre de la bonne action, ce sont des enseignants arabophones, eux-même migrants et pouvant donc très bien se mettre à la place des enfants, qui aident ces derniers à faire leurs devoirs. C'est un projet qui aide les enfants à mieux s'orienter dans le système éducatif allemand. Il contribue à ce que tous les enfants aient les mêmes chances de bénéficier d'une éducation convenable et à ce que les enfants migrants reçoivent une bonne éducation.

A propos de Allemagne

Berlin

Capitale

82.100.000

Nombre d'habitants

46.136

Produit intérieur
brut par habitant et par an

5ème sur 189

Human Development Index
(Indice de développement humain)

L'Allemagne est le pays ayant accueilli le plus grand nombre de réfugiés en Europe. La plupart des réfugiés ont moins de 30 ans.